Un drame est en train de se jouer dans le Haut Karabagh et sur d’autres territoires arméniens frontaliers avec l’Azerbaidjan. Des troupes azéries sont massées et prêtes à en découdre à l’Est et à l’Ouest et des troupes turcs se regroupent à la frontière avec l’Arménie. 

Nous ne comprenons pas le silence assourdissant de la France et de la communauté internationale sur cette question, pourtant au coeur des sujets d’identité nationale et européenne face à des visées expansionnistes de toute sorte. Erdogan profite de son statut d’arbitre international dans la crise Ukrainienne pour jouer une partie d’échecs morbide. 

Dans ce conflit, les traités de paix et les décisions du Conseil de sécurité ne sont pas respectées.

Plus de 8000 personnes ont du fuir le Haut Karabagh arménien et des centaines de maisons sont détruites. Des ambulances et des journalistes ont aussi été ciblés. 

Les Azéris semblent ne reculer devant rien, confortés par la situation géopolitique, le soutien sans faille d’Erdogan et les récents appels du pied de l’Europe pour leur gaz. Gaz qui, décidément n’est plus qu’un marqueur mortifère, dans le monde entier. 

Le risque que l’Arménie soit envahie est de plus en plus réel.

Face à cette situation Europe Écologie-Les Verts appelle le gouvernement Français à prendre ses responsabilités et à interpeller la communauté internationale afin de mettre un terme à ce conflit et permettre aux arméniens, à leurs compatriotes et ressortissants de retrouver la paix dans leur territoire.