Le Groupement des Autorités Organisatrices des Transports (GART) est une association de collectivités territoriales créée au début des années 1980 qui agit activement en faveur du développement des transports publics et des modes alternatifs à l’usage individuel de la voiture. Elle regroupe plus de 200 collectivités territoriales organisatrices de la mobilité et se mobilise actuellement pour une meilleure compensation des pertes de recettes des réseaux de transports publics liées à l’épidémie de COVID-19 dans le cadre du plan de relance du gouvernement.

Le mois de novembre signe le renouvellement des instances du GART. Après l’assemblée générale en début du mois, c’est le premier conseil d’administration qui avait lieu aujourd’hui, et celui-ci a élu Bruno Bernard, président de Lyon Métropole et du syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (Sytral), comme premier vice-président. 

Bruno Bernard : « Je serai pleinement investi au sein du GART, au-delà des clivages politiques, pour le  développement des transports en commun. Je mettrai le poids de la métropole de Lyon et du Systral au service de nos revendications collectives. La priorité actuellement est de renforcer la compensation liée à la perte des recettes des réseaux transports du fait de la crise sanitaire.  Nous devons aussi convaincre le gouvernement d’intégrer au plan de relance une enveloppe significative aux transports en commun urbains. Au moment où l’État va mettre en place des obligations des Zones à Faibles Émissions (ZFE) pour lutter contre la pollution, il faut améliorer l’offre de transports en commun pour offrir des alternatives à la voiture aux habitant.e.s. »

Aujourd’hui, ce sont 6 élu-es écologistes et apparenté-es qui siègent au conseil d’administration dont Christine Seguinau, présidente de la commission Transport de la région Nouvelle Aquitaine qui devient, ce 25 novembre, vice-présidente déléguée à la transition énergétique et Pierre Serne, conseiller régional Ile de France, administrateur d’Ile de France Mobilités et président du club des villes et territoires cyclables qui est élu vice-président en charge des mobilités actives et partagées. Notons que la délégation écologiste au sein du CA du GART est la seule à respecter la parité femmes/hommes.

Sont également élu-es au Conseil d’administration du GART : 
– Anne Vignot, maire de Besançon et présidente du Grand Besançon 
– Yann Mongaburu, vice-président au défi climatique de la Métropole Grenoble-Alpes, administrateur du Syndicat mixte des mobilités de l’aire grenobloise
– Lucie Etonno, conseillère régionale Pays de la Loire.

Eva Sas et Alain Coulombel, porte-paroles